S’offrir une évasion à Saint Barth

st barth

Qui n'a jamais rêvé de vacances sur une île paradisiaque pour se détendre en se prélassant sur une plage de sable fin, les yeux plongés dans le bleu turquoise de l'eau ? La plus française des îles des Caraïbes semble être un point de chute parfait pour réaliser ce doux rêve. Cap sur Saint Barth.

 

st barth

 

Mer turquoise et plage paradisiaque

Au charme fou, Saint Barth est une petit île des Caraïbes de 25 km2 qui offre un décor de vacances digne des plus belles cartes postales. En plus de sa douceur de vivre, son élégance et son patrimoine  préservé séduisent les vacanciers les plus exigeants. C'est, en effet, une île qui a su préserver son histoire puisque des maisons traditionnelles côtoient les villas de haut standing, les hôtels de luxe et les restaurants gastronomiques réputés. Les plages y sont aussi magnifiques, les paysages et couchers de soleil incroyables. À Saint Barth, tout est paradisiaque.

 

Autour de l'île, une vingtaine de plages dessinent la côte, avec sable fin, mer turquoise et côtes sauvages pour les plus romantiques. La quiétude est à l'honneur puisque la douceur et le luxe sont omniprésents. L'île est en effet réputée pour le raffinement et la qualité de ses établissements touristiques. Pour prolonger la détente jusqu'au plus profond de son corps, des lieux de relaxation proposent des soins, massages et stages de remise en forme.

 

Une villa incroyable

 

2

 

Située sur les hauteurs de Lurin, à proximité du port de Gustavia et de la célèbre plage du Gouverneur, La Villa Vague Bleue est une nouvelle villa de luxe tout confort. Son architecture épurée et contemporaine s'harmonise parfaitement au décor, tandis qu'elle offre une vue remarquable sur la mer turquoise.

Composée de trois chambres, d'un salon et d'une cuisine tout équipée, cette maison privée allie confort et dernières technologies et dégage une élégante atmosphère de sérénité. Depuis sa  piscine à débordement, le panorama sur Saba, Saint-Martin et Saint-Jean est juste magnifique.

Partager ce billet