Ludovic Laurenty,
C’est la vie de… château

Châteaux de Perreux
LUDOVIC LAURENTY

On l'a connu à La Maison d'à Côté à Montlivault où il avait décroché une étoile en mars 2009. Il est passé du Loir-et-Cher à l'Indre-et-Loire et mène, depuis Pâques 2015… une vraie vie de château !

-) Pouvez-vous nous présenter le lieu où vous évoluez désormais ?

« Je parlerai d'un château insolite, à deux kilomètres d'Amboise, dans un parc, à l'abri de la foule et des regards. J'avoue que c'est ce qui nous a séduit, mon épouse Graziella et moi quand nous avons fait le choix de quitter la Maison d'à Côté. Cette magie d'un lieu où nous voulons que le client puisse se détendre, se ressourcer mais surtout se faire plaisir ».

-) Pouvez-vous nous parler de votre arrivée ?

« En fait nous avions déjà travaillé dans un château, celui de Pray à Amboise où nous étions arrivés le 2 janvier 2000. Le défi était intéressant et nous l'avons relevé avec une étoile au Guide Michelin en mars 2008. Puis nous sommes donc partis à Montlivault, dans une auberge de village rénovée où l'étoile nous a suivie. J'y ai fait mon dernier service le 17 avril 2014, nous avons signé le lendemain avec la remise des clés et nous n'y avons jamais remis les pieds. Malheureusement… »

Le jardin

Château de Perreux

-) Et vous revoilà donc… châtelains !

« Durant l'hiver 2014 nous avons pris la décision d'ouvrir une table d'hôtes pour les résidents de ce château qui était un simple hôtel avec service de B & B proposé. Le lieu nous a plu et ici nous avons pu jouer, en décoration, sur une alliance un peu décalée dans un château de la Loire du XVIIIème siècle, plutôt minimaliste, très sobre. Nous avons la chance d'avoir de beaux jardins, un bois, une piscine et la Cisse, une rivière. C'est la pleine nature et c'est enthousiasmant. Les travaux de la cuisine ont été réalisés sur le premier trimestre 2015 ce qui a permis l'ouverture à Pâques ».

-) Misez-vous sur la continuité en cuisine ?

« Je continue à faire mon marché chez les producteurs locaux et pour mes menus, je peux tenir compte des éventuelles allergies de chacun. Je veux rester sur les bases que m'ont transmises mes pairs et échanger avec mes clients. Un élément me semble primordial : à une ère où tout est affiché, dévoilé par les moyens de communication existants, il reste très peu de place pour l'intimité. Ce lieu va permettre de renouer avec le côté intime dont chacun a besoin ».

Château des Perreux
36 route de Pocé,
37530 Nazelles-Negron
02 47 57 27 47

Partager ce billet