S’émerveiller devant la basilique Notre-Dame de Peyragude dans le Lot et Garonne !

basilique Notre-Dame de Peyragude - I love emotion

Nichée en haut du village médiéval de Penne d'Agenais dans le Lot et Garonne, la basilique Notre-Dame de Peyragude est un endroit exceptionnel. Découvrez l'histoire de ce lieu magnifique. Un véritable plaisir des yeux et un point de vue inoubliable sur la vallée du Lot.

Remarquez la conception de l'édifice en forme de croix Grecque. Les 12 piliers rappellent les 12 apôtres. Vous serez émerveillé devant les 47 vitraux retraçant la vie de Marie ou encore les peintures des coupoles des litanies de la Vierge. Ce lieu nous invite à la prière et à la méditation.  A droite de l'entrée de la sacristie, vous apercevrez un des deux puits. Autrefois, il était situé dans une basse-cour du château de Richard Cœur de Lion.

Située à 200 mètres d'altitude sur un promontoire, la basilique offre une vue panoramique sur la vallée du Lot et du Boudouyssou. Vers l'an 1000, une famille de chevaliers construit une chapelle domaniale consacrée à la Vierge de l'Assomption. En 1562, la Vierge serait apparue à une jeune bergère qui mourait de faim. Elle lui aurait donné du pain et lui aurait demandé de reconstruire le sanctuaire de Notre-Dame de Peyragude détruit par les protestants. En 1653, après l'épidémie de peste, les échevins de Penne décident de rebâtir un deuxième sanctuaire sur le rocher.

Depuis, de nombreux pèlerins viennent se recueillir dans ce lieu. A côté du sanctuaire, vous trouverez les ruines d'une ancienne place forte construite par Richard Cœur de Lion au XIIIe siècle et détruite par Richelieu en 1626. En 1897, l'Archevêque de Bordeaux vient poser la première pierre du sanctuaire actuel. Ce n'est qu'en 1949 que la basilique sera consacrée par Monseigneur Rodié, « Cœur immaculé de Marie refuge des pêcheurs ».

Pour rester dans un univers onirique, rendez-vous au château hôtel le Stelsia situé dans un écrin de verdure de 23 hectares. L'établissement vous promet un séjour d'exception grâce à ses suites et ses chambres raffinées.

Partager ce billet

Etablissement cité dans l’article