Célébrer la Saint Nicolas en Alsace Lorraine

Saint Nicolas

Célébrer la Saint Nicolas en Alsace Lorraine

En décembre, la majorité des enfants ont les yeux plein d'étoiles à l'approche de Noël. En Alsace Lorraine, la Saint-Nicolas est une fête presque plus importante qui rassemblent petits et grands en début de mois pour fêter le Saint patron de la région. Cette année, les festivités se déroulent le week-end du 7 et 8 décembre 2019 dans les principales villes alsaciennes.

Marché de Noël Alsace

À l'approche du 6 décembre, toute la Lorraine en fête

Tout aussi, voir plus importante que Noël, la Saint-Nicolas est une fête qui a une importance particulière en Alsace Lorraine puisque Saint Nicolas est le patron de la région depuis 1477, à la suite de la victoire de la bataille de Nancy. Fêtée le 6 décembre, c'est donc le premier week-end de Décembre que les festivités ont lieu dans toutes les villes de la région. Cette année, rendez-vous le week-end du 7 et 8 décembre 2019 pour deux jours de festivités gratuites dans les principales villes lorraines. Parades, illuminations, défilés, spectacles de rue, procession, distribution de bonbons pour les enfants sages sont au programme.

À Nancy, les fêtes de Saint-Nicolas sont encore plus marquées puisqu'elles s'étalent sur deux semaines avec des animations dans toute la ville et « le village de la marmaille » destiné aux enfants, sans manquer le feu d'artifice grandiose et le défilé de chars qui se termine sur la place Stanislas. Le maire, au balcon de l'hôtel de ville, remet alors à Saint Nicolas les clefs de la ville pour la protéger.

Il faut savoir que la légende du Saint Nicolas raconte que, dans la région Lorraine, entre Nancy et Metz, trois enfants se perdirent et frappèrent à la porte d'un boucher qui une fois recueillit, les coupa en petits morceaux, pour finalement les mettre dans son saloir afin d'en faire du petit salé. Saint Nicolas frappa à son tour à la porte du boucher, qui le convia à dîner. Lui demandant du petit salé, le boucher comprit qu'il était découvert et avoua tout. Le saint homme étendit alors trois doigts au-dessus du tonneau de petit salé, reconstituant et ressuscitant ainsi les trois enfants. Il enchaîna ensuite le boucher à son âne et le garda auprès de lui pour le punir. Il devint le père Fouettard, toujours vêtu de noir, caché sous une cagoule et une épaisse barbe noire.

Partager ce billet