Les délices de la gastronomie avignonnaise

Paysage d'Avignon

On dit qu'il a fallu abattre 118 bœufs, 1023 moutons, 101 veaux, 914 chevreaux, acheter 39 800 œufs et confectionner 50 000 tartes pour le banquet du couronnement de Clément VI le pape d'Avignon en 1342.

La tradition de la bonne chère n'a pas failli depuis, et les fins gourmets s'y retrouvent toujours pour déguster les spécialités avignonnaises réputées. Alose à l'étouffée, daube avignonnaise, berlinguettes, crespéou, papalines, croustade avignonnaise ou papetons d'aubergines offrent leurs saveurs aux plus fins palais.

Mais plus encore que les bons petits plats, c'est le vin qui a fait de la région un must en la matière. Ce sont encore les papes du XIVe siècle qui en s'installant à Avignon et dans leur résidence d'été de Châteauneuf-du-Pape ont révélé la qualité de ce précieux nectar. Suivant leurs traces, conquérants mais également en avance sur leur temps, les vignerons de Châteauneuf-du-Pape sont eux à l'origine du système de l'AOC (Appellation d'origine contrôlée), la raison d'être et le succès de la viticulture française. Dès le début du XXème siècle, ils ont été les premiers à s'imposer des règles de production strictes et inédites.

La tradition veut que ces vins prestigieux naissent de treize cépages, chacun apportant sa caractéristique à l'ensemble : couleur, charpente, parfum, fraîcheur ou longévité.

Actuellement 300 exploitations produisent du Châteauneuf-du-Pape, principalement en rouge, et commercialisent près de 14 millions de bouteilles tous les ans. Pas étonnant que le site viticole ait obtenu l'appellation très prisée de Site remarquable du goût, un label qui reconnaît à la fois la qualité du produit et le potentiel culturel et touristique de la région.

Avant de déguster ce cru renommé dans les meilleures étapes gastronomiques de la région, vous ferez un petit tour au Musée des Outils de vignerons de Châteauneuf-du-Pape pour mieux comprendre le travail de la vigne, le traitement, les vendanges et le travail de la cave d'hier comme d'aujourd'hui.

L'Hôtel de l'Europe, décoration pierre et fer forgé.

L'Hôtel d'Europe, décoration pierre et fer forgé.

Difficile de faire plus luxueux et plus chic que l'Hôtel d'Europe *****, niché dans une magnifique demeure du XVIe siècle au centre de la cité des Papes.

Mets raffiné de l'Auberge de Cassagne.

Mets raffiné de l'Auberge de Cassagne & Spa.

A l'Auberge de Cassagne & Spa ***** du Pontet, à quelques kilomètres d'Avignon, c'est dans un décor douillet et luxueux que Philippe Boucher propose sa cuisine réputée, toujours inventive et toujours respectueuse de la tradition provençale. Près des larges baies vitrées ou en terrasse sur le jardin, vous goûterez à des saveurs régionales revisitées avec talent et à des crus d'exception.

Vous profiterez sans compter de la cuisine aussi délicate que raffinée de Philippe Jay, en vous installant sur la très belle terrasse panoramique du Château des Fines Roches de Châteauneuf-du-Pape, à 8 kilomètres d'Avignon. C'est toute la région qui viendra à vous dans les assiettes et dans les verres avec une vue splendide allant du mont Ventoux au Alpilles.

Partager ce billet

Etablissement cité dans l’article