Descendre dans les entrailles du souterrain des 1000 marches du Fort Libéria

Canigou

Se glisser dans la peau d'un aventurier et héros de films de cape et d'épée à la poursuite d'adversaires et traverser les dédales de souterrains énigmatiques éclairés par le reflet de lanternes aux lueurs inquiétantes ? C'est l'expérience qui vous attend si vous osez descendre marche par marche, un peu comme en apnée les marches du souterrain du Fort Libéria, construit de 1850 à 1853 dans les Pyrénées catalanes. Ce plus long souterrain du monde, taillé à 70 % dans une roche très friable ne compte en réalité que 734 marches. Il relie Fort Libéria à Villefranche de Conflent. Un record du monde qui a nécessité l'énergie de deux cent cinquante ouvriers parmi lesquels vint deux ont péri.

Rien de tel qu'un peu de sport pour accéder au fort, œuvre de Vauban, qui domine la cité médiévale de Villefranche. Un fort qui se dresse, majestueux, emblématique du patrimoine de la région, et qui contemple le splendide Canigou en face de lui.  Les amateurs de sensations fortes et d'ambiances énigmatiques qui planent dans l'obscurité ne seront pas déçus par l'expédition de ce souterrain qui titille l'imagination et dont l'esthétique ne peut que séduire les adeptes des vieilles pierres avec ses marches de marbre rose et sa voûte de pierres taillées. Peut-être vous attendrez-vous à voir surgir un moine encapuchonné en quête dont on ne sait quel trésor enfoui dans les profondeurs du souterrain.

Emprunter ce tunnel, c'est plonger au cœur de l'histoire de ce monument colossal. Les différentes casernes, la chapelle et sa crypte, la citerne, la boulangerie et son four à pain, le magasin de munition, la reconstitution de la Prison des Dames où règnent en maîtresses quelques célèbres empoisonneuses vous  invitent à remonter le fil du temps. Une ascension qui part de la terre pour accéder jusqu'au ciel qui se dévoile lorsque vous parvenez au chemin de ronde bordé de balustres en fer forgé. Pour vous remettre de vos émotions et renouer avec la lumière du jour une fois votre exploration du souterrain terminée, envolez-vous vers les cimes de l'hôtel du Grand Tétras qui vous accueillera dans un nid douillet, à 1800 mètres d'altitude, au cœur de la station de Font-Romeu.

Partager ce billet

Etablissement cité dans l’article